Votre abri de jardin est-il protégé par votre contrat d’assurance habitation ?

0

Votre pergola est abîmée suite à un événement climatique, votre abri de jardin a été cambriolé et son contenu volé ? Il est possible que votre contrat d’assurance habitation couvre une partie des frais de réparation ou de remplacement. Mais attention : ce n’est pas systématique et il est prudent de vérifier ses besoins lors de la souscription pour choisir les options et garanties en adéquation avec son environnement.

Suite aux récentes catastrophes naturelles ayant eu lieux dans plusieurs régions du Sud de la France, nous vous donnons quelques informations concernant les assurances habitation.

La liberté contractuelle de l’assureur

En effet, dans un contrat d’assurance multirisque habitation, peu de garanties sont obligatoires et régies par un texte législatif. Seules la responsabilité civile obligatoire du locataire ou du copropriétaire et les garanties liées aux catastrophes naturelles et technologiques sont déterminées par la loi. Le contenu des autres garanties est laissé au libre choix de l’assureur qui retrouve ici sa liberté contractuelle. La société d’assurance choisit donc les risques et événements à couvrir, ainsi que les montants de garantie, franchises, limitations et exclusions.

Une garantie disponible chez la plupart des assureurs

La protection de tout ce qui concerne le jardin et les aménagements extérieurs est dépendante du choix de l’assureur de l’inclure dans son contrat. Quasiment toutes les sociétés d’assurance proposent une couverture des biens et aménagements extérieurs. La plupart du temps, celle-ci est disponible dans les options « Jardin », « Aménagement extérieur » ou « Cadre de vie ». Certains assureurs proposent cette garantie en inclusion, mais rarement dès la première formule disponible. On la trouve plutôt dans les formules milieu ou haut-de-gamme. L’abri ou le chalet de jardin peut aussi être considéré comme une dépendance au même titre qu’un garage : dans ce cas, certaines garanties seront directement incluses dans les garanties de base du contrat (comme le vol).

Bien contrôler le contenu de la garantie

Il est important de contrôler plusieurs éléments pour évaluer la pertinence et l’utilité de la garantie à souscrire :

– Quels types d’événements sont couverts ? Vol, vandalisme, dégât des eaux, incendie, événements naturels (en dehors des catastrophes naturelles)… : des vents forts, la grêle ou le gel prolongé sont-ils pris en compte ?

– Quel est le montant de garantie pour les différents événements couverts ? Par exemple le montant des objets et biens volés en cas de cambriolage de l’abri ou du chalet de jardin.

– Quels sont les moyens de protection et mesures de précaution à respecter pour percevoir la totalité de l’indemnisation ? Par exemple le système de fermeture de l’abri de jardin (porte et ouvrants).

– Plus généralement : quelles sont les limitations et exclusions imposées à la garantie Jardin / Aménagement extérieur ?

Dans la plupart des cas, les biens non scellés au sol ne seront pas couverts, mais cela reste à contrôler pour la partie cambriolage. Le mobilier situé à l’extérieur (par exemple : table, banc, chaises longues…), pouvant être facilement volé ou endommagé, n’est quasiment jamais garanti.

À savoir : dès lors que le bien mobilier ou immobilier situé dans le jardin est couvert par une garantie dommages, il l’est obligatoirement en cas de sinistre catastrophe naturelle.

Partager

Laisser un commentaire