Madriers : systèmes constructifs

2

Madriers et panneaux pré-assemblés

Les constructions en bois se divisent en 2 familles distinctes (madriers ou panneaux) selon leur mode de construction et donc d’assemblage.
1 – les panneaux pré-assemblés : Panneaux préfabriqués en usine, les lames du bardage sont assemblées sur un  cadre en bois servant d’ossature. La qualité dépends de la section de ce cadre et de l’épaisseur des lames de bardage (entre 10 et 22 mm !). Le principal avantage est le montage est simple et rapide.

Ce type de construction est proche des maisons à ossature bois en panneaux.

2 – les madriers à emboîter : c’est la méthode traditionnelle des chalets montagnards.  La mise en œuvre est plus longue (assemblage de toutes les pièces).

Système d'emboitement de madriers chalet de jardin

La résistance  dépend de l’épaisseur  des madriers (19, 28, 34, 44, 70…). L’isolation et l’étanchéité à l’air dépend de l’usinage (double/ simple rainure) et surtout du double entaillage dans les emboîtements aux extrémités.

 

 

 

Le système d’emboîtement des madriers s’appelle WINDBLOCK, que l’on peut traduire par « bloc vent ». Comme son nom le laisse présager ce type de construction est complètement étanche face aux intempéries et au vent. Pour les constructions en madriers de 44 mm et plus, vous pouvez complètement les rendre habitables à l’année. Pour les régions du Sud de la France la seule isolation thermique naturelle du bois peut suffire. Pour les régions plus froides et plus garantir plus de confort, vous pouvez tout à fait isoler de façon classique, les murs, le sol et le plafond. Pour bien isoler votre chalet de jardin, suivez nos conseils expliqués dans cet article.

 

Partager

2 commentaires

Laisser un commentaire